Les 10 étapes qui ont changé ma vie !

 

Les 10 étapes qui ont changé ma vie

 

Si vous me connaissez ou que vous me suivez depuis un moment, vous savez que je n’ai pas toujours été bien dans ma peau. Lorsque j’étais plus jeune, j’avais un mode de vie relativement malsain et prenais beaucoup de risque quant à ma santé aussi bien physique que mentale. J’ai alors changé totalement de style de vie pour passer de mes anciennes mauvaises habitudes à une sportive en forme et bien dans son corps.

 

J’ai transformé mon alimentation, ma vision de la vie, de mon corps et de ma santé et j’ai alors coupé les ponts avec mes anciens démons (prise de poids, fatigue, irritabilité, honte, mal-être, dépression …). Maintenant que je me sens parfaitement bien et en accord avec moi-même et mes convictions, je vais essayer de vous décomposer le processus du changement en 10 étapes !

 

 

    1)    J’ai arrêté les régimes et remplacer par un changement radical de mode de vie. J’ai repris les bases de l’alimentation saine et équilibrée et je les ai intégré progressivement à ma vie quotidienne et de façon PERMANENTE. Je suis passée par plusieurs test comme le régime intermittent, le mode de vie cétogène, la méthode à faible indice glycémique … Maintenant, je me considère comme flexitarienne. Avant je pouvais m’enfiler 4-5 pizzas entières par semaine, des bières à tout va, du saucisson à la moindre occasion et j’avais des envies folles, des craquages permanent, des grignotages à gogo ! Je me sens tellement mieux désormais que pour rien au monde je ne reviendrais à mes anciennes habitudes !

 

 

2)    Je me suis mise à la musculation. Au départ, je me tuais au cardio, j’essayai tout et n’importe quoi, je me lassais vite, je m’y tenais 1 ou 2 mois et puis je finissais par arrêter en me trouvant 50 excuses à la fois. J’ai même essayé le vélo d’appartement devant mes séries TV préférés (honnêtement il n’y avait qu’ainsi que je parvenais à m’y tenir, et encore … le canapé m’appelait dangereusement !) J’ai essayé de me remettre à courir quand je détestais tellement mon corps que je préférais agoniser pendant 45 min plutôt que de me regarder dans le miroir, puis je suis passée au TBC de Sonia et bien d’autres programmes qui n’ont été d’aucune utilité. La motivation me lâchait. Et puis, j’ai commencé la muscu et PAAAFFF j’ai trouvé LE truc que j’aimais. Depuis 2 ans, je ne PEUX PLUS M’EN PASSER et je savoure chaque minute dépensée à la salle de sport.

 

 

 

3)    J’ai travaillé longuement sur ma relation avec la nourriture. Nous avons tendance à nous jeter dessus dès que nous sommes contrariés, ou encore de célébrer tout évènement autour de la nourriture … Et tellement obsédée par l’envie de maigrir que le plaisir devenait une torture. J’étais une usine de culpabilité et polluais tout mon environnement. Parce que c’est mon anniversaire je dois manger 3 parts de gateau, me goinfrer de sucrerie et boire 3L de champagne ? Non, parce que c’est mon anniversaire, la St Valentin, le mariage d’Antoinette, je dois manger ce qui me fait plaisir et ce qui est bon pour moi et ne pas culpabiliser ! Je me jette beaucoup moins sur n’importe quoi depuis que j’ai changé ces habitudes !

 

 

 

 

4) J’ai revu entièrement ma consommation d’alcool. J’étais la plus grande fêtarde du coin. Celle qui pouvait boire toute la nuit, en mélangeant la bière, le vin et le whisky ! Et, croyez-moi, ça se voyait ! Mes joues étaient gonflées, mon ventre ballonné, je prenais du poids à vitesse grand V et mes reins souffraient le martyre. A tout juste 20 ans, c’est bien triste … Mais je croyais que c’était ça, s’amuser et profiter. Je me suis bien trompée ! L’alcool me rendait agressive, fatiguée, triste. Je perdais des journées entières à récupérer, je ne regrette rien, c’est une leçon de vie, des bons moments qui restent gravés, mais je me sens tellement plus vivante désormais ! Alors quelques verres de vins à l’occasion pourquoi pas, (grande amatrice de vin rouge), mais sans excès ! Oui, l’alcool retarde mes progressions, et mes entrainements en pâtissent !

 

 

5)    J’ai appris à me faire confiance et à croire en moi. Au lieu de passer des heures à regarder le corps « parfait » des filles, des influenceuses en particulier, j’ai décidé de me pousser à agir et de voir jusqu’où MOI j’étais capable d’aller. J’ai alors commencé à réaliser que je pouvais y arriver, je pouvais me remettre en forme et m’accepter comme je suis. J’ai réalisé que je pouvais être belle, en me musclant, en réalisant les choses que j’aime, en prenant soin de moi. Je voyais les autres autours de moi et me disais « je ne pourrais jamais être comme ça et/ou faire ça » et puis je me suis secouée e disant que j’en avais les capacités si je m’en donnais les moyens ! J’ai regardé ces femmes fortes et j’ai décidé que moi aussi, je le serais !

 

 

 

J’ai regardé ces femmes fortes et

j’ai décidé que moi aussi, je le serais ! 

 

 

 

6)    J’ai arrêté de me trouver des excuses pour tout. J’ai complètement banni de mon langage les « je n’ai pas le temps pour m’entrainer », « je n’ai pas le temps de cuisiner » … Que ce soit en vacances, en semaine de travail, ou autre, je m’organise et trouve toujours le temps pour m’entrainer 4 à 5 fois par semaine et manger comme je le souhaites ! Je découvre de nouvelles salles, de nouveaux types d’entrainements lorsque je voyage et si je n’ai pas accès à la salle ? Je fais du Hiit, des entrainements au poids du corps ou avec élastique, je marche beaucoup …, je me BOUGE ! Quoi qu’il arrive AUCUNE EXCUSE.

 

7)    Je fixe mes objectifs précisément ! Je me lance des défis, des challenges hebdomadaires pour pimenter mon quotidien mais je ne perds jamais de vue mes objectifs ! Se donner un point d’ancrage pour travailler sur quelque chose de précis nous aide à garder l’attention et l’envie ! Je m’entraine pour me surpasser, pour battre mes records, pour aller toujours plus loin et ne jamais stagner ! C’est comme ça que l’on avance, que l’on réussit et que l’on reste motivé ! Ce qui me donne envie, ce sont mes objectifs à court terme ET à long terme avec tous les défis qui vont avec et pimentent mes journées !

 

8)    J’ai arrêté de me focaliser sur le poids ! La balance est mon ami, pas mon ennemi.Elle n’est là qu’à titre informatif pas pour nous obséder ! Nous sommes des femmes (et des hommes), pas des chiffres ! Me peser était devenu un véritable calvaire, une épreuve difficile et un stress supplémentaire. Je croyais que je ne serais bien qu’avec un poids précis en tête (55kg pour 1m60) et n’en démordais pas. Ca me rendait MALADE. Et puis, quand j’ai commencé à m’entrainer et à manger mieux, j’ai vu mon corps changer, devenir plus harmonieux, plus fort, plus résistant, plus à mon gout … Sans que le poids ne baisse ! Et pire, il a même augmenté ! Mes dans mes vêtements c’était tout autre chose, en maillot de bain surtout ! J’ai affiné mes jambes, augmenté le volume de mes fesses, perdu du ventre et des poignées d’amour …  

 

 

9)    Je ne fais plus attention au regard des autres. Je n’écoute plus les éventuelles critiques, je ne me compare plus non plus ! Tout ce travail, je le fais pour moi, je ne le fais plus pour ressembler aux filles des magazines, ou à la beauté standardisée que l’on nous crache au visage. J’ai décidé d’être moi, avec mes formes, mes défauts comme mes qualités, avec mes forces et mes faiblesses … ce n’est pas une étape facile mais c’est la plus importante et la plus extraordinaire ! Lorsque l’on se détache de ce que pense autrui, on devient plus calme, plus aimant, plus sain. Alors je me contre fiche de ce que diront les autres, parce que je suis en vie, j’ai un corps en pleine forme, j’apprends à devenir plus forte jour après jour, je réalise mes rêves, je suis pleine de projets et d’ambitions alors pourquoi je m’intéresserai aux autres ?

 

10) Ce qui m’amène au dernier point. S’aimer soi-même, c’est aussi être à même d’aimer les autres. Purement et simplement. Alors, je laisse derrière moi les jugements des autres, mais aussi les miens. Il faut beaucoup de courage et d’entrainement pour être en paix avec soi-même et avec l’entourage. Il faut aussi du temps, de la patience et de l’énergie. Je travaille alors pour l’économiser, l’utiliser à bon escient plutôt que dans la critique et la méchanceté gratuite. C’est de la que l’on prend confiance en soi et en ses valeurs, que l’on défend ses idées sans dénigrer celles des autres.

 

 

 

J’ai certainement oublié certaines choses mais cela résume en grande partie tout mon parcours pour en arriver là où j’en suis aujourd’hui. Je vous détaillerais chacune des étapes dans les post à venir !  Vous découvrirez ainsi le parcours que j’ai mené vers le bien-être et ce que j’aimerai vous transmettre également : se sentir simplement bien dans ses baskets !

 

 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *